*

Blou

Fiche Technique

En visite dans son village natal de St-Claude au Manitoba, le chanteur Patrice Bouliane, mieux connu sous le nom de Blou, vit un véritable retour aux sources. L’artiste retrouve son père, sa famille et redécouvre le village qui l’a vu naître. Il revoit le Café Mamalou, madame Binne, la vieille prison et voit son village comme il ne l’avait jamais vu.

Biographie

De la salle Marc l’Escarbot de Pointe-de-l’église au Festival International de Shanghai, BLOU ne cesse de semer son style unique. Avec une musique si différente et originale qu’on a même dû inventer un nouveau mot pour la décrire : ACADICO. Comme un ouragan BLOU est né en Nouvelle-Écosse en 1994. BLOU a tout de suite plût au peuple acadien. L’origine du nom BLOU vient d’un homme d’origine micmac qui habitait au bout de la rue où habite BLOU, « L’Allée des BLOU ».

En savoir plus

Notre Séjour

Diaporama

Blou à Saint-Claude – Le chanteur redécouvre son village natal et se sent tout simplement chez lui entouré de visages familiers et nouveaux.

Lettre à Blou

Visite de Blou (Patrice Boulianne) chez nous à Saint-Claude

Lorsque j’ai reçu l’appel, en tant que présidente de notre comité culturel local, des Productions Rivard demandant si je connaissais quelqu’un dans ma communauté qui pourrait recevoir Patrice chez eux pour un repas familial qui ferait aussi partie de l’émission (nom de votre émission), je n’ai pas hésité un instant et j’ai offert de recevoir l’équipe chez nous. Je m’appelle Louise Lambert et mon époux s’appelle Gabriel.

Pour moi, qui suis Saint-Claudienne de naissance et qui ai fait mes études secondaires à Saint-Claude, cet appel me transportait aux années 1970 lorsque le père de Patrice, Guy, m’enseignait et était un des membres de l’équipe d’enseignants et d’élèves qui organisait des « Boîtes à chansons » à notre école et dont je faisais partie en tant qu’élève. Plusieurs écoles secondaires des villages franco-manitobains à l’époque avaient de telles équipes.

Aussi, je me souvenais avoir été gardienne de secours de la famille Boulianne lorsque leurs gardiennes régulières n’étaient pas disponibles. J’étais, à ce moment-là à la fin de mes études secondaires et Patrice, lui, en pleines études primaires. Avec la fin de mes études secondaires, je quittais la communauté pour poursuivre mes études et peu après la famille Boulianne quittait la communauté aussi pour poursuivre ses rêves.

Revenant en mars 2012, je me retrouve sur notre perron avant accueillant chez nous pour la première fois depuis son départ de Saint-Claude toutes ces années auparavant le fils Boulianne accompagné de son père, mon ancien enseignant de culture physique et directeur musical actuel de la chorale manitobaine « Les blés aux vents ».

S’en suivit l’arrivée des filles du clan : Ginette et Christine accompagnée de ses deux filles, Katrina et Natasha et nous voilà la guitare de Patrice sortie et la famille Boulianne en pleine harmonie dans notre salon. Quelle joie pour moi d’entendre à nouveau ces belles voix d’artistes chevronnés!

Il faut dire que le repas fut retardé quelque peu et que lors du départ de Patrice, Guy, Ginette et Christine, plusieurs vieux souvenirs avaient été sortis des tiroirs et époussetés en leur donnant une nouvelle lueur qui les projetait dans l’avenir grâce à Katrina et Natasha qui furent témoins de cette aventure.

Merci aux Productions Rivard pour cette chance incroyable de pouvoir accueillir chez nous un si grand artiste qui, nous l’espérons, porte encore un peu de Saint-Claude dans son cœur et dans ses tripes.